cinfo.idf@gmail.com     Appelez nous: 06.26.26.57.18

Parcours patients expérimentaux

Trois parcours patients innovants « Article 51 » sont déployés sur le territoire du CINFO :
• pour les enfants et adolescents atteints d’obésité sévère : OBEPEDIA,
• pour les patients adultes candidats à la chirurgie bariatrique : OBEPAR,
• pour les patients adultes en situation d’obésité hors parcours médico-chirurgical et obésité syndromique : GPS Obésité.

 

 

Le contexte : Pourquoi mettre en place des parcours innovants pour les patients en situation d’obésité ?

La prise en charge de l’obésité en France est une problématique de santé publique majeure en raison de la prévalence de l’obésité, de l’augmentation du taux d’obésité sévère et de son impact sur la morbi-mortalité.

Les stratégies déployées dans le cadre du Plan Obésité 2010-2012 et la mise en place des Centres Spécialisés de l’Obésité (CSO) en partenariat avec les acteurs des territoires ont permis de structurer la prise en charge des patients atteints d’obésité. Les recommandations et guides de la Haute Autorité de Santé (HAS) ont permis d’établir les bonnes pratiques de diagnostic et de prise en charge et de clarifier les parcours de soins.

Pour autant, des difficultés de prise en charge persistent et peuvent s’expliquer par plusieurs facteurs :

  • L’absence de remboursement par l’Assurance Maladie d’éléments pourtant essentiels à la réussite de la prise en charge (consultations diététiques, psychologues, activité physique adaptée, bilan biologique, supplémentation vitaminique…) ;
  • La difficile coordination du parcours entre intervenants hospitaliers publics ou privés et leurs partenaires de ville ;
  • Le manque d’outils, de temps et de coordination des soins de premiers recours, notamment pour les médecins généralistes ;
  • Une stigmatisation de l’obésité et une discrimination négative parfois même de la part des professionnels de santé ;
  • Des facteurs économiques, psycho-sociaux et familiaux favorisant un non-recours aux soins ou un abandon assez fréquent de ceux-ci lorsqu’ils sont engagés.

Pour favoriser une prise charge globale et intégrée des patients en situation d’obésité, de nouvelles organisations en santé s’appuyant sur des nouveaux modes de financement sont nécessaires. Elles doivent permettre de :

  • Renforcer le partenariat ville-hôpital et la concertation pluridisciplinaire ;
  • Proposer une rémunération au forfait couvrant les actes actuellement non remboursés ;
  • Financer du temps de coordination et de formation ;
  • Garantir le respect des recommandations de la HAS, notamment en systématisant les parcours et notamment le parcours de chirurgie bariatrique.

Le dispositif : Qu’est-ce qu’une expérimentation « Article 51 » ?

L’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale de 2018 a introduit un dispositif permettant d’expérimenter de nouvelles organisations en santé reposant sur des modes de financement inédits.

Ce dispositif expérimental permet aux acteurs de santé de déroger à de nombreuses règles de financement de droit commun et d’organisation, applicables en ville comme en établissement hospitalier ou médico-social.

Ces nouvelles organisations doivent contribuer à améliorer le parcours des patients, à renforcer l’efficience du système de santé, à garantir l’accès aux soins ou encore à améliorer la pertinence de la prescription de soins.

Chaque expérimentation Article 51 fait l’objet d’une évaluation systématique par un évaluateur externe au porteur du projet.


Le parcours OBEPEDIA : un parcours de soin coordonné chez l’enfant et l’adolescent en situation d’obésité sévère et/ou complexe

Cette expérimentation vise à améliorer la qualité et la pertinence de la prise en charge des enfants et adolescents de 3 à 18 ans en situation d’obésité sévère et/ou complexe. Elle incite les acteurs ville/hôpital/milieu scolaire à mieux se coordonner et à améliorer leur pratiques autour d’une organisation partagée. Elle vise aussi à optimiser le suivi des enfants/adolescent et leur qualité de vie.

La prise en charge des patients implique le Centre Spécialisé de l’Obésité et une équipe de proximité territoriale de ville, en lien avec les acteurs sociaux et médico-sociaux concernées notamment l’école, les collectivités territoriales…

 

Elle s’appuie sur une coordination de parcours avec d’une part le coordonnateur pédiatrique du CSO et d’autre part un coordinateur de proximité (professionnel de ville autre que le médecin traitant de l’enfant/adolescent). Elle renforce le rôle du médecin traitant avec des consultations longues.

Elle prend en compte l’environnement global de la famille pour définir un Projet Personnalisé de Soins (PPS) et favorise les contacts directs avec la famille et les visites au domicile.

Elle s’appuie également sur un financement au parcours avec un forfait par phase pour chaque intervenant et un intéressement permettant une prise en charge paramédicale pluri-disciplinaire hors panier de soins.

Après l’inclusion dans le parcours, la prise en charge inclut une ou deux phases d’intervention coordonnées intensives (4 mois) et une ou deux phases d’accompagnement (5 à 8 mois), ainsi que des points d’étapes et bilans.

Schéma de prise en charge des patients dans OBEPEDIA
Porteurs du projet : les CSO d’Angers, Bordeaux, La Réunion, Lyon, Lille, Nancy, Nice, Paris et Toulouse
Lieu : 9 territoires des CSO cités
Nombre de patients cible : 900 patients
Durée : 4 ans dont 2 ans d’inclusion
Financement : 2,7 millions d’euros hors coût de formation et d’ingénierie de projet

Expérimentation OBEPEDIA en cours.

Plus d’infos : Cliquez ici


Le parcours OBEPAR : un parcours coordonné de prise en charge médico-chirurgical des patients adultes candidats à la chirurgie bariatrique

Cette expérimentation vise à améliorer l’efficacité et la qualité de la prise en charge médico-chirurgicale, et à réduire le nombre de patients perdus de vue (estimés à plus de 50 % à 5 ans de la chirurgie bariatrique). Elle dure 5 ans.

Le parcours OBEPAR concerne les patients résidents en Île-de-France, âgés de 18 à 60 ans, éligibles à la chirurgie bariatrique selon les critères de la HAS, à l’exclusion des patients les plus sévères.

La prise en charge se structure autour d’un chemin clinique bien défini basé sur les recommandations de bonnes pratiques de la HAS, avec 3 phases distinctes (détaillées dans le schéma ci-après).

  1. Phase de préparation à l’acte chirurgical (6-12 mois)
  2. Acte chirurgical et 1ère année post-opératoire
  3. Phase de suivi post-opératoire à partir de la 2ème année, phase annuelle à répéter jusqu’à la fin de l’expérimentation

La prise en charge est partagée entre intervenants hospitaliers et libéraux, renforçant le partenariat ville-hôpital.

Le parcours OPEBAR s’appuie sur une cellule dédiée à la coordination de parcours, constituée de personnel et dotée d’outil informatique. Cette cellule de coordination s’assurera que les patients suivent bien l’ensemble du parcours de soins et s’appuiera sur le recueil informatisé des étapes du parcours.

L’expérimentation repose sur un financement au parcours avec des forfaits ville-hôpital permettant une prise en charge paramédicale pluri-disciplinaire. Ce financement permettra le remboursement de soins actuellement non remboursés par l’Assurance Maladie.

L’adressage dans le parcours peut se faire à l’initiative du patient ou par un médecin (généraliste, nutritionniste, chirurgien…). Une consultation initiale d’orientation faite dans un CSO permet d’informer le patient et de confirmer son éligibilité à l’inclusion dans le parcours.

Des formations à la prise en charge médico-chirurgicale de l’obésité sont prévues pour les médecins traitants et professionnels de ville. Elles sont organisées par les professionnels des CSO, en présentiel et/ou en distanciel : webinaires de formation, formation spécialisée de 3 jours organisées par l’AP-HP, immersion dans les services des CSO…

Une formation à l’outil informatique de suivi sera dispensée pour les professionnels de ville partenaires.

Schéma de prise en charge des patients dans OBEPAR
Porteurs du projet : les 4 Centres Spécialisés de l’Obésité (CSO) franciliens et le siège de l’AP-HP
Lieu : Ile-de-France
Nombre de patients cible : 2000 patients
Durée : 5 ans à compter de l’inclusion du 1er patient
Financement : 4,6 millions d’euros couvrant les prestations dérogatoires, la formation des acteurs et l’ingénierie de projet

Démarrage de l’expérimentation OBEPAR prévu au 1er semestre 2023.

Recrutement en cours du chef.fe de projet et du 1er coordinateur/coordinatrice de parcours en cours.

Plus d’infos : Cliquez ici


Le parcours GPSO (Gestion du Parcours de Santé dans l’Obésité)

Cette expérimentation vise à détecter, accompagner les personnes en surpoids et obèses prises en charge afin de les aider à stabiliser leur poids et améliorer leur qualité de vie.

Le parcours GPSO concerne les adultes dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30 kg/m² ou entre 25 et 30 avec prise de plus de 10 % du poids l’année précédente ou avec comorbidités. Sont exclus les patients engagés dans un parcours de chirurgie bariatrique ou présentant une obésité syndromique.

Le projet s’articule autour de 3 grands axes :

  1. un parcours de santé gradué reposant sur des équipes pluriprofessionnelles de proximité travaillant en coordination avec les acteurs des secteurs sanitaire et social.
  2. un maillage territorial permis par le décloisonnement des situations d’exercice ville/hôpital, public/privé, secteur de la santé et secteur social par l’identification et la formation de tous les acteurs du parcours au niveau d’un territoire ;
  3. l’harmonisation des systèmes d’information pour les adapter à la prise en charge coordonnée de l’obésité, compatibles avec les plateformes territoriales et services numériques nationaux et réalisée en co-construction avec les différents acteurs du parcours.

Le parcours de santé gradué se déroule en 4 étapes séquencées qui couvrent les aspects médicaux (bilan médical, suivi par les professionnels de santé…), les aspects éducatifs (bilan éducatif, programme d’éducation collective ou individuelle) et l’accompagnement des patients. La durée de suivi minimale des patients est de 2 ans.

L’adressage dans le parcours peut être fait par un professionnel de soins de 1er recours, par des associations de patients, par des structures médico-sociales, PMI, centres de santé… et les travailleurs sociaux.

Schéma de pris en charge des patients dans GPS-Obésité
Porteur du projet : GRESMO, association porteuse du réseau de santé obésité ROMDES
Co-porteurs du projet : Réseau ROMDES présent en Île-de-France, association Rest’O présente dans les Hauts-de France et CSO du CHR d’Orléans
Lieu : régions Centre Val-de-Loire, Hauts de France et Île-de-France
Nombre de patients cible : 3050 patients
Durée : 5 ans dont 3 ans d’inclusion des patients
Financement : 2,5 millions d’euros

Expérimentation GPS Obésité en cours

Plus d’infos : GPS-Obésité (gps-obesite.fr)


Pour aller plus loin

Pour aller plus loin :